La Danse                                                                     

 

La danse est un art sacré, codifié, une forme de culte symbolique, exécutée à l’occasion d’événements importants. Une légende veut que Brahmâ révéla le 5è Veda, le Nâtya Shâstra, dictant les règles de la danse et du théâtre. Le Nâtya Shâstra énonce deux façons de danser :

    - "nritta" : danse pure, expression abstraite de la beauté.

    - "nritya" : culte mystique, il utilise de sahitya (texte en vers), les mudras (gestes symboliques de la main) et l'abhinaya (expression du visage).

 

L’archétype divin du danseur est Nâtarâja, une des cinq formes de Shiva.

 

 

 

La danse a pour support la mythologie foisonnante, les grands récits tels que le Mahabharata ou le Ramayana. On trouve en Inde des styles de danse différents. Le bhârata-nâtyam, la danse indienne la plus célèbre, est originaire du Tamil Nadu.

Il existe aussi l’odissi de l’Orissa, voué au culte de Jagannath, le kushipudi de l’Andhra Pradesh, le manipuri de Manipur, exposant la bhakti de Radha et Krishna, le khartak de Lucknow.

Enfin, le kathakali, originaire du Kerala, est un théâtre dansé qui se perpétue depuis le Xè siècle. Les personnages, richement parés, représentent les dieux et les démons des grandes épopées, tels les Puranas ou le Mahabharata. Leurs vêtements et leur maquillage sont symboliques.

Ainsi, le vert représente l’immobilité, le rouge, la colère, le noir , les démons et les chasseurs, l’orange, les femmes et les brahmanes. Les acteurs sont tous des hommes et appartiennent à la caste des Nayars. Leur pratique exige la maîtrise de quelques 500 mûdras et leur formation commence dès l’âge de huit ans.

 

     í Bhârata nâtyam  î 

 

 

     í Kathakali  î